L’hydrogène peut-il devenir une solution crédible pour les transports ?

Propos recueillis par la rédaction de Questions de transformation- 05 février 2020

0
0
Inscrivez-vous
à la newsletter
 
 
Jérémie Haddad
Associé EY en charge du secteur Energie Europe de l'Ouest et Maghreb
L'hydrogène est une énergie potentiellement très propre mais seulement si elle est produite de façon propre ! En effet, il y a aujourd'hui schématiquement deux modes de production de l'hydrogène. Le premier est le plus courant et le moins cher : le vaporeformage. Il s'agit d'extraire l'hydrogène de molécules de méthane (gaz naturel) en les soumettant à une forte température. L'inconvénient est que cela produit du carbone. Ce n'est donc a priori pas une solution si l'on veut que l'hydrogène soit considéré comme une énergie propre. L'autre façon de faire est l'électrolyse de l'eau : on récupère l'hydrogène à partir des molécules d'eau, et ce grâce à du courant électrique. Si l'électricité est décarbonée, alors l'hydrogène est également décarboné. Le problème est le coût, ce procédé étant pour l'instant beaucoup plus onéreux que le vaporeformage.

Pour les transports, la question se pose donc : l'hydrogène peut-il être compétitif par rapport à d'autres modes de transport décarbonés comme le véhicule électrique alimenté par de l'électricité renouvelable ou du nucléaire ?

La réponse est non pour les voitures particulières à court terme, mais l'hydrogène pourrait tirer son épingle du jeu pour des véhicules plus volumineux comme les bennes à ordures, les bus ou les camions. C'est de là que viendront les premières expérimentations. Pour qu'il devienne ensuite une énergie de masse, il faudra résoudre deux problèmes : le coût de la production par électrolyse de l'eau et la création d'infrastructures d'alimentation en hydrogène sur tout le territoire.
Plus de contenus

Olivier Macard

associé EY, en charge du secteur Distribution et Consommation pour la France
Entre euphorie et agonie, la distribution contrainte à une mue brutale

Julia Amsellem

associée EY-Parthenon en charge du Luxe, du Retail et des Biens de consommation
Des opportunités pour un luxe plus responsable et plus digital
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter lesconditions générales d’utilisation du Site.
close
{POPUP_CONTENT}