Les startups investissent le marché de l'immobilier

La rédaction de Questions de transformation- 28 juin 2019

0
0
0
Inscrivez-vous
à la newsletter
Les startups investissent le marché de l'immobilier
Le MIPIM PropTech Europe 2019 ouvre ses portes lundi, pour deux jours de débats et de discussions autour des dernières tendances de la PropTech en Europe. Le futur de l'immobilier sera 3.0, il se dessine déjà maintenant. La preuve, les agences dématérialisées fleurissent, attirant les clients grâce à un suivi personnalisé à coût compétitif comme l'explique Maddyness: « Porte-drapeau des pure players immobiliers, Proprioo a récemment levé 20 millions d'euros, preuve que le segment suscite la curiosité des investisseurs. Avec près d'un million d'achats dans l'ancien par an, la France constitue une cible de choix. Entre des agences immobilières à l'ancienne qui n'ont pas eu à réaliser leur transformation numérique pour séduire des clients dans un marché saturé et des plateformes de vente entre particuliers aux services minimalistes, un vide demandait à être comblé. Les startups se sont empressées de le faire. »

La technologie révolutionne aussi l'immobilier en permettant l'utilisation de la blockchain pour réaliser des transactions. Le 25 juin, deux promoteurs Valorcim et Sapeb ont accepté de tenter l'expérience en utilisant la blockchain pour acquérir l'hôtel particulier AnnA auprès d'un propriétaire physique, pour 6,5 millions d'euros. « Pour cette opération, l'immeuble a été "tokenisé" : la start-up EquiSafe, qui se présente comme une "banque d'investissement digitale", a créé sur la blockchain Ethereum une représentation numérique du capital social de la société qui détiendra l'hôtel particulier. 10 tokens représentant chacun une part de cette société seront émis et répartis entre les deux promoteurs acquéreurs », détaille Capital.
Avec le développement des smart-maisons ultra connectées et de la réalité virtuelle comme outil de visite intime à distance, explique The Observer, vie privée et confiance se sont immiscées au cœur des enjeux d'un immobilier du futur qui comme le rappelle François Gagnon, président de ERA Immobilier dans le Journal de l'Agence ne doit pas oublier de cultiver l'humain : « Grâce à l'open data, les agents immobiliers vont pouvoir être plus professionnels et les propriétaires plus réalistes quant aux prix. Il faut gagner en réactivité vis-à-vis de la clientèle, en s'appuyant davantage sur la technologie qui modifie durablement ses comportements. C'est vraiment important d'en tenir compte, sans oublier pour autant que la base dans notre métier. C'est toujours l'humain, c'est aimer les clients. »

Plus de contenus
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter lesconditions générales d’utilisation du Site.
close
{POPUP_CONTENT}