Pour booster la French Tech, les fonds privés se mobilisent avec le gouvernement

La rédaction de Questions de transformation - 20 septembre 2019

0
1
1
Inscrivez-vous
à la newsletter
Pour booster la French Tech, les fonds privés se mobilisent avec le gouvernement
Mercredi 18 septembre, la 7e édition du France Digitale Day, rendez-vous annuel des entrepreneurs et investisseurs français et européens de la Tech, a permis à Emmanuel Macron de faire une annonce très attendue par la French Tech : la mobilisation de 5 milliards d'euros de fonds privés pour soutenir le financement de jeunes startups prometteuses made in France. Comme l'explique le Wall Street Journal, le chef de l'État, lors d'une allocution de 45 minutes a garanti qu'une poignée d'assureurs et de banques s'était engagée à flécher des fonds au profit du financement des pépites françaises. Leur mise en œuvre doit contribuer à doper les très grosses levées de fonds et stimuler le marché boursier français dédié à la Tech, en plus d'attirer des investisseurs du monde entier, précise Les Echos.

Dans l'écosystème foisonnant d'une French Tech qui peine tout de même encore à créer des licornes, quelles sont les startups préférées des Français ? Pour établir le palmarès Top Startups 2019, les journalistes et les « data scientists » de LinkedIn ont analysé les milliards d'actions effectuées par les 18 millions de membres du réseau social professionnel. Résultat ? La finance, le transport et les ressources humaines dominent un classement analysé par Forbes.

Le même jour que le France Digital Day, ce n'est pas un hasard, le gouvernement dévoilait la première sélection annuelle des 40 jeunes pousses appelées à devenir des « leaders technologiques mondiaux ». Et qui recevront un suivi personnalisé de la part des organismes publics et administrations françaises. Véritable CAC 40 français des entreprises technologiques, l'index Next40 ne concerne pas tout le monde, comme l'explique FrenchWeb : « Les licornes françaises et les startups ayant réalisé une levée de fonds supérieure à 100 millions d'euros sur les trois dernières années sont automatiquement intégrées. Les autres startups sélectionnées ont enregistré un minimum de chiffre d'affaires de 5 millions d'euros lors du dernier exercice ainsi qu'une croissance annuelle de plus de 30 % au cours des trois exercices précédents. »

Plus de contenus
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter les conditions générales d’utilisation du Site.
{POPUP_CONTENT}