Les robots sont-ils les nouveaux assistants des salariés ?

Propos recueillis par la rédaction de Questions de transformation- 14 octobre 2016

0
47
Inscrivez-vous
à la newsletter
 
Chris Lamberton
Robotic Process Automation Leader for EY
Chris Lamberton – Dans la grande majorité des entreprises, une bonne partie des salariés se consacre à des tâches vraiment très simples – et pas très passionnantes –, comme la saisie de données et le classement. Il y a une vingtaine d'années, beaucoup d'entreprises cherchaient à délocaliser ces tâches. Aujourd'hui, les robots peuvent réaliser le même travail sur un ordinateur de bureau ou un portable.

Un robot se révèle plus efficace à bien des égards, il peut fonctionner 24 heures sur 24, ne se plaint jamais, ne tombe pas malade, et il n'oublie jamais d'accomplir les tâches qui lui sont confiées. Les robots sont les nouveaux assistants des humains, ils permettent de se concentrer sur des tâches bien plus intéressantes.

La robotique peut servir à réduire les coûts, mais elle peut aussi transformer l'activité et offrir plus de valeur ajoutée. Elle renforce le potentiel de l'entreprise en réalisant des tâches qui n'étaient pas envisageables auparavant, ou en améliorant certaines activités comme les services aux clients.

Et quand une entreprise optimise ses ressources humaines, cela engendre une croissance de ses revenus.

Nous entrons tout juste dans la deuxième ère de la robotique, avec des robots cognitifs qui commencent à assumer des prestations ne nécessitant pas d'intervention humaine, par exemple quand on veut interroger un système de demande d'informations.  

Pour les robots, la prochaine étape consistera à comprendre les règles des processus grâce à la robotique cognitive, l'apprentissage automatique et l'intelligence artificielle.  

La plupart des entreprises en sont encore à la première phase, avec des robots qui réalisent des tâches simples en automatisant les vieux processus. Nous pouvons à présent numériser d'anciennes technologies en à peine quelques semaines, les robots rendent l'opération peu coûteuse.

Nous poussons les entreprises vers la deuxième phase, celle de la prestation de services. Il n'y a aucune excuse : chaque entreprise doit devenir une entreprise numérique.
Plus de contenus
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter lesconditions générales d’utilisation du Site.
close
{POPUP_CONTENT}