Antoine Bozio, la star montante de l'économie

0
0
Inscrivez-vous
à la newsletter
Antoine Bozio, la star montante de l'économie
Il est désormais l'un des économistes français dont la voix compte, au même titre que son directeur de thèse Thomas Piketty et la spécialiste du développement Esther Duflo, deux autres lauréats du prix du meilleur jeune économiste, décerné chaque année par Le Monde et le Cercle des économistes. Vainqueur de l'édition 2017, Antoine Bozio, maître de conférences à l'EHESS, enseignant-chercheur à PSE et directeur de l'Institut des politiques publiques (IPP), est devenu à 39 ans une star de l'économie. 

Souvent consulté par les pouvoirs publics et participant régulièrement aux débats publics dans la presse et les blogs spécialisés, ce Normalien au parcours exemplaire est convaincu que « favoriser l'appropriation de nos recherches par les citoyens et dirigeants, c'est faire progresser le débat démocratique dans le domaine de l'éducation, de la santé, des retraites ou encore du logement ». Doctorat à l'EHESS pour sa thèse intitulée « Réformes des retraites : estimations sur les données françaises », il n'a pas 30 ans quand il se voit décerner le prix de thèse de l'Association française de sciences économiques (AFSE) et celui de l'Observatoire des retraites (Agirc-Arrco). Spécialiste écouté et influent des régimes de retraite, auxquels il a consacré un ouvrage cosigné avec Thomas Piketty en 2008*,  cet universitaire franco-suisse assure avoir inspiré la future réforme des retraites du président Emmanuel Macron. « J'ai été contacté par ses conseillers et leur ai parlé de la réforme que j'avais présentée il y a quelques années. C'est une réforme structurelle du système de retraite vers une réforme de type comptes notionnels et qui avait été mise en place en Suède dans les années 90. Nous avons eu des échanges, puis je l'ai présentée à Emmanuel Macron et ils l'ont ensuite intégrée », assurait-il dans un entretien à BFM Business.

* Pour un nouveau système de retraite : des comptes individuels de cotisations financés par répartition (Cepremap - éditions rue d'Ulm)
Plus de contenus

Olivier Macard

associé EY, en charge du secteur Distribution et Consommation pour la France
Entre euphorie et agonie, la distribution contrainte à une mue brutale
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter lesconditions générales d’utilisation du Site.
close
{POPUP_CONTENT}