Chiara Condi, l'entrepreneuriat au service de la cause des femmes

La rédaction de Questions de transformation- 08 mars 2018

0
0
Inscrivez-vous
à la newsletter
Chiara Condi, l'entrepreneuriat au service de la cause des femmes
« Il faut oser ou se résigner à tout », disait l'historien romain Tite-Live. Oser, c'est innover pour provoquer le changement. Mais, « pour innover, il faut être sur le terrain, proche de la cause qu'on souhaite traiter et des individus pour mieux comprendre les problèmes et y trouver des nouvelles solutions », assure Chiara Condi, fondatrice de Led by Her, une association qui aide les femmes victimes de violences conjugales à se reconstruire par l'entrepreneuriat. Se sentir proche de la réalité permet de faire une différence dans la vraie vie : l'Italo-Américaine de 31 ans en est convaincue depuis ses années à Harvard, où elle est entrée pour étudier l'Histoire. Après avoir géré un centre pour les SDF, puis créé un programme de réinsertion, en parallèle de ses études, elle découvre « l'impact que la mobilisation peut avoir sur la qualité de vie des autres et sur le collectif ». C'est le déclic : « Je me suis rendu compte que je voulais être proche de gens et faire quelque chose qui résonnait avec les valeurs que je portais. »

C'est justement pour pouvoir travailler sur ces questions à grande échelle au sein d'une organisation internationale qu'elle fait le choix d'un master en économie politique internationale à Sciences Po Paris et à la London School of Economics. Elle entre ensuite à la Banque européenne de reconstruction et développement (BERD), sa première expérience professionnelle. « C'est là, en travaillant sur la maximisation d'impact sur les femmes dans les projets d'investissement de la banque, que j'ai découvert la cause des femmes », nous confie-t-elle. Après deux ans à la BERD, la lauréate du Prix de la femme d'influence 2017 rêve de lancer sa propre initiative. Elle démissionne et décide de revenir à Paris. « En découvrant des associations de femmes, j'ai contacté deux écoles de commerce, l'IÉSEG et l'ESCP pour demander si on pouvait lancer un premier programme pilote pour accompagner les femmes à se reconstruire par l'entrepreneuriat. J'ai eu la chance que toutes les deux m'ont dit oui. Après la première année, nous avons continué à construire et faire plus de projets et plus d'initiatives », raconte-t-elle.

En septembre 2014, elle lance Led by Her. Concrètement, l'association propose à ses bénéficiaires une formation aux bases de la création d'entreprise. Au menu : quelque 300 heures de cours de finance, comptabilité, une initiation à la structure d'un business plan ou encore des conférences sur le lean startup. « Pour que l'empowerment économique des femmes se fasse, nous devons travailler sur l'individu, mais aussi sur la culture et l'environnement, qui font une énorme différence », précise-t-elle. Son intime conviction est que le monde se change en changeant soi-même, puis une personne à la fois. « Je travaille pour faire avancer la cause de femmes parce que je crois qu'à part être méritée, atteindre l'égalité sera une énorme richesse et une opportunité pour le monde en révélant le potentiel de la moitié de sa population », poursuit la Parisienne d'adoption. En mai prochain, Led by Her disposera d'une nouvelle plateforme numérique, qui permettra aux entreprises de mobiliser leurs collaborateurs autour de l'entrepreneuriat féminin. Elle le clame fièrement : « Je ne suis qu'au début d'un mouvement que je souhaite mener jusqu'au bout. »
Plus de contenus

Olivier Macard

associé EY, en charge du secteur Distribution et Consommation pour la France
Entre euphorie et agonie, la distribution contrainte à une mue brutale

Julia Amsellem

associée EY-Parthenon en charge du Luxe, du Retail et des Biens de consommation
Des opportunités pour un luxe plus responsable et plus digital
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter lesconditions générales d’utilisation du Site.
close
{POPUP_CONTENT}