Éric La Bonnardière, le voyagiste en ligne qui réconcilie le digital avec l'expertise humaine locale

La rédaction de Questions de transformation- 28 septembre 2018

0
0
Inscrivez-vous
à la newsletter
Éric La Bonnardière, le voyagiste en ligne qui réconcilie le digital avec l'expertise humaine locale
Éric La Bonnardière est un entrepreneur, pas un magicien. Il n'a aucun problème à révéler le secret de son plus beau tour, Evaneos, devenu en neuf ans le leader européen du voyage sur mesure en ligne : « Avoir créé une "marketplace" qui permet de réserver son voyage sans intermédiaires. Avec Evaneos, les voyageurs sont en relation directe avec une agence locale basée dans la destination de voyage. Le concept permet donc d'accéder directement à une expertise locale, et ainsi de personnaliser son voyage de manière très pointue. Et de le payer moins cher. » Pourtant, en 2009, la réussite de la plateforme, pensée en opposition aux agences classiques, « trop standards et qui comportent beaucoup d'intermédiaires », n'était pas aussi évidente que l'est aujourd'hui son développement à l'international. Flash-back.

Il y a presque dix ans, alors qu'il est consultant en stratégie pour le cabinet international Advancy, le diplômé d'un Master HEC Entrepreneurs est sollicité via un e-mail par Yvan Wibaux. Passionné de voyages authentiques comme lui, il cherche un associé pour créer sa propre entreprise de voyage. Leur idée de départ est simple : privilégier un contact direct avec les locaux pour faciliter la découverte, de nouveaux lieux comme de nouvelles cultures. Evaneos est lancée, avec Madagascar et l'Inde comme premières destinations. Aujourd'hui, la plateforme travaille avec 1 300 agences locales dans 160 destinations, elle a franchi la barre des 300 000 voyageurs en cumul et emploie 180 personnes de 18 nationalités différentes dans ses bureaux parisiens.

Élue « Startup de 2017 » par EY, Evaneos, soutenue par Bpifrance, vient surtout de lever 70 millions d'euros. L'ambition ? « Développer le modèle à l'international », répond Éric La Bonnardière, qui a étudié à l'École royale polytechnique de Stockholm. En « réconciliant la technologie digitale avec l'expertise humaine locale », Evaneos veut devenir une marque mondiale. Son développement annoncé aux États-Unis est d'ailleurs une priorité pour la startup. Dans un récent entretien accordé à Paris Match, Éric La Bonnardière annonce le programme : « Aujourd'hui, 60 % de nos voyageurs ne sont pas Français : c'est une chance d'avoir inventé un concept qui peut être répliqué partout dans le monde. Nous allons continuer également à investir dans la technologie de notre plateforme : réconcilier l'expertise humaine avec les nouvelles technologies. Nous avons beaucoup de projets à lancer et allons donc recruter 70 personnes dans les 18 prochains mois. Nous serons donc bientôt plus de 250 personnes dans nos locaux La Voyagerie, au cœur de Paris. »

Plus de contenus

Olivier Macard

associé EY, en charge du secteur Distribution et Consommation pour la France
Entre euphorie et agonie, la distribution contrainte à une mue brutale

Julia Amsellem

associée EY-Parthenon en charge du Luxe, du Retail et des Biens de consommation
Des opportunités pour un luxe plus responsable et plus digital
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter lesconditions générales d’utilisation du Site.
close
{POPUP_CONTENT}