Fidji Simo, la Sétoise de Facebook au parcours sans faute

La rédaction de Questions de transformation- 09 mars 2017

0
44
Inscrivez-vous
à la newsletter
Fidji Simo, la Sétoise de Facebook au parcours sans faute
Facebook Live ? C'est elle. Facebook Journalism Project ? C'est elle aussi. Les vidéos qui se déclenchent toutes seules sans le son sur votre profil, c'est encore elle. Elle, c'est une Française trentenaire, fille et petite-fille de pêcheurs immigrés espagnols, devenue aujourd'hui vice-présidente en charge des produits et des vidéos chez Facebook.

Son CV aussi impeccable que son ascension professionnelle aux États-Unis, Fidji Simo l'a construit très tôt. Bachelière à 16 ans, cette rêveuse passionnée et déterminée intègre HEC à 18 ans avec l'ambition « de faire un maximum de stages à l'étranger ».
C'est comme ça qu'elle réalise sa dernière année d'études à l'UCLA et tombe amoureuse des États-Unis. « Mon objectif était de travailler dans le Web. J'ai décroché un stage de fin d'études chez eBay à Paris, à l'issue duquel on m'a proposé un CDI. J'ai dit oui à condition que le poste soit basé aux États-Unis », raconte-t-elle.

Après quatre ans chez eBay, elle rentre chez Facebook comme product manager. Prise sous son aile par la numéro 2 du réseau social, Sheryl Sandberg, l'Héraultaise s'épanouit. Avec ses tailleurs, ses talons hauts et son maquillage, son look détonne dans un univers d'ingénieurs en jeans et tee-shirts.
Mais la Française séduit Mark Zuckerberg. « J'ai été attirée par l'énorme potentiel de croissance de l'entreprise et je ne suis pas déçue. Cela a même dépassé mes attentes. On m'a beaucoup fait confiance, en me donnant de nombreuses opportunités de développement », se réjouissait-elle en avril 2016.

Depuis, elle a encore pris du grade. « Rien n'est impossible, c'est ce que mes parents m'ont appris. Je n'étais pas destinée à la carrière que je mène aujourd'hui, et pourtant. Autrement dit, ça ne tient qu'à nous d'accomplir ce que l'on veut dans la vie », assure la VP Produit de Facebook. En six ans d'un parcours sans faute chez le géant du Web, sa philosophie de vie n'a pas changé : « La chose la plus importante dans la vie, privée comme professionnelle, c'est d'être généreux. Donner permet de recevoir. »
Plus de contenus

Olivier Macard

associé EY, en charge du secteur Distribution et Consommation pour la France
Entre euphorie et agonie, la distribution contrainte à une mue brutale

Julia Amsellem

associée EY-Parthenon en charge du Luxe, du Retail et des Biens de consommation
Des opportunités pour un luxe plus responsable et plus digital
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter lesconditions générales d’utilisation du Site.
close
{POPUP_CONTENT}