Julien Honnart, l'entrepreneur qui réinvente le trajet domicile-travail

La rédaction de Questions de transformation- 04 octobre 2018

0
0
Inscrivez-vous
à la newsletter
Julien Honnart, l'entrepreneur qui réinvente le trajet domicile-travail
Comment créer le leader français du covoiturage domicile-travail ? Faites comme Julien Honnart et commencez par un projet étudiant sur l'automobile connectée. Puis développez pendant trois ans votre vision de la mobilité partagée au gré de vos rencontres à l'étranger, avant de vivre une expérience dans une startup californienne de la Silicon Valley. Avec plus de 300 000 trajets quotidiens partout en France, plus de 150 entreprises clientes, dont un quart du CAC40, 4 millions d'euros de levés et une équipe de 25 personnes, Klaxit, fondée en 2012, constitue un modèle de réussite entrepreneuriale d'impact.

Julien Honnart n'avait que 23 ans quand il s'est lancé dans l'aventure du covoiturage maison-boulot. Il nous raconte la genèse d'une startup qui transforme une des mobilités les plus subies en « une expérience économique, bonne pour la planète et surtout enrichissante humainement » :
« Klaxit est né lorsque j'étais étudiant à l'INSA Lyon. Nous avions carte blanche pour monter un projet entrepreneurial. Avec un groupe d'amis, nous avons décidé de connecter la voiture, qui était à l'époque un objet non communicant, à Internet. Nous avons alors imaginé un petit boîtier qui se connectait à la voiture, détectait vos trajets réguliers et vous proposait ensuite automatiquement des conducteurs qui partageaient votre route pour covoiturer. Cet objet connecté est devenu l'application mobile Klaxit. »

C'est pendant ses séjours estudiantins en Allemagne et à Singapour que le patron de Klaxit, 29 ans, acquiert la conviction que mobilité rime avec liberté. Et avec Klaxit, « nous mettons en relation des personnes qui ne se seraient jamais rencontrées sans l'application », se félicite-t-il. Comment lui est venue l'envie d'entreprendre ? « J'ai su que je voulais entreprendre à la fin de mes études d'ingénieur, quand j'ai refusé ma place chez Orange pour candidater à HEC Entrepreneurs. Lorsque je suis arrivé à San Francisco pour un stage dans une startup, un de mes nouveaux collègues est venu me chercher à l'aéroport et m'a demandé ce que je voulais faire plus tard. Je lui ai dit que je souhaitais intégrer le graduate programme d'Orange. Il m'a répondu qu'après trois mois ici, je changerais d'avis. Et il ne s'est pas trompé », répond l'ingénieur de formation.
Il l'assure, il a toujours monté des projets en parallèle de ses études, « de l'assemblage de PC au collège au site Web de mon lycée, en passant par un journal francophone en Allemagne ». Julien Honnart a vite compris que « pour innover, il faut penser "out of the box" et sans a priori ». Il l'a fait avec Klaxit. La prochaine étape pour le numéro 1 français ? Se déployer dans les 50 plus grandes agglomérations françaises, avant de lancer le service dans d'autres pays européens.
Plus de contenus

Julien Vidal

Fondateur du projet associatif « Ça commence par moi » (CCPM)
Julien Vidal nous rappelle que tout commence aussi par nous
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter lesconditions générales d’utilisation du Site.
close
{POPUP_CONTENT}