Matthieu Delastre façonne l'habitat autonome de demain

La rédaction de Questions de transformation- 19 avril 2018

0
0
Inscrivez-vous
à la newsletter
Matthieu Delastre façonne l'habitat autonome de demain
Pour Matthieu Delastre, la démocratisation de l'accès à l'énergie hors réseaux a commencé sur un moratoire. Celui décidé par l'État en mars 2011, pour encadrer les conditions d'achat de l'électricité photovoltaïque. La décision marque immédiatement un coup d'arrêt pour l'énergie solaire en France. Pas encore diplômé de l'École centrale de Marseille, ce jeune ingénieur se lance alors dans un programme plus complet d'autonomie. Il ne le sait pas encore, mais la genèse de Zest vient de s'écrire. Au départ, Zest n'est qu'un programme de recherche développé en interne par le Groupe Brunet, en collaboration avec Ideas Laboratory, le laboratoire d'idées du CEA de Grenoble. L'objectif est alors de construire rapidement un prototype de bâtiment 100 % autonome et durable, qu'il s'agisse d'énergie, d'eau ou de réseaux télécoms. « Partant du constat que nous consommons nos ressources de façon excessive et que les réseaux auxquels nous sommes raccordés sont coûteux et sources de déperdition importante, nous avons travaillé sur l'autonomie », justifie le responsable R&D du Groupe Brunet. « Zest 813 nous a permis d'avoir un objet à disposition pour tester les usages et voir les problématiques associées à chaque ressource. On a pu benchmarker plusieurs solutions pour ensuite les mettre en œuvre », explique le trentenaire, natif de l'Ain, où se trouve le siège de Zest, qui après avoir été une filiale du groupe Brunet devient une société indépendante B2B. L'objectif est clair : industrialiser des solutions démocratiques pour l'autonomie « en développant des produits plug and play faciles à installer et dont les prix sont figés », argumente Matthieu Delastre.

Pour lui, c'est justement la complexité d'installation et les écarts de prix qui desservent les énergies renouvelables en France, où le manque de leviers politiques et de subventions empêche la démocratisation de l'habitat « off the grid ». « On commence seulement à faciliter l'autoconsommation, donc l'autonomie complète ça ne sera pas pour demain. Pas avant 5 à 10 ans. Pour l'instant en France, il faut avant tout se poser la question du degré d'autonomie. Surtout que sous notre climat, les solutions hybrides sont les plus intéressantes », précise le monsieur recherche et développement de Zest. Logiquement, il est convaincu que son marché immédiat est à l'international.
 
 
Plus de contenus

Olivier Macard

associé EY, en charge du secteur Distribution et Consommation pour la France
Entre euphorie et agonie, la distribution contrainte à une mue brutale
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter lesconditions générales d’utilisation du Site.
close
{POPUP_CONTENT}