Souscrire à la newsletter hebdomadaire

Édition du vendredi 21 avril 2017

ON EN PARLE
Section

L'Europe se penche sur la protection des données

ImageArticle

Deux ans après son vote par le Parlement européen, le nouveau règlement européen sur la protection des données, le RGPD, entrera en vigueur le 25 mai 2018. Il renforcera la protection des données à caractère personnel. Un an avant son application, le quotidien britannique The Telegraph rappelle que la législation va durcir encore plus les conditions de transfert de données lorsqu'elles sortent de l'UE. Le RGPD va donc forcément impacter le Bouclier de protection des données UE-États-Unis, accepté par la Commission européenne en juillet 2016. Le règlement concerne, en effet, les transferts temporaires de datas et leur stockage à long terme, prévoyant de pouvoir renégocier régulièrement certains accords. « En gros, ce qui sera légal une année ne le sera peut-être plus l'année suivante », vulgarise The Telegraph.

Logiquement, le marché de la location de data centers multi-tenant (MTCD) est déjà sur le pont pour préparer l'application du futur texte. Mardi 18 avril, le site Informatique News s'est penché sur le rapport « Paris : Multi-Tenant Datacenter Market » publié par le cabinet 451 Research. Troisième plus grand marché MTCD du Vieux Continent, avec un chiffre d'affaires estimé à quelque 441 millions de dollars en 2016, la capitale française héberge actuellement 55 installations fournissant plus de 170 000 m² de data centers. « En 2016, une nouvelle vague de fournisseurs de services cloud ​​est entrée sur le marché, ce qui pourrait voir le marché ajouter plus de 13 000 m² en 2017, environ l'équivalent de deux terrains de football. Mais, comme tous les autres sites européens, Paris est affecté par les réglementations européennes entrantes, comme le RGPD », explique Informatique News.

Avec sa bande dessinée « Dans l'ombre de la peur », publiée le mois dernier en France, le journaliste américain Michael Keller se penche d'une manière originale sur la collecte et l'exploitation des données, un monde qui selon lui manque totalement de transparence. « Si vous demandez "Que faites-vous de mes données ?", vous n'obtiendrez aucune réponse », assure le spécialiste des nouveaux médias dans un récent entretien passionnant avec Sciences et Avenir. Michael Keller et le dessinateur Josh Neufeld répondent donc en dessins, au terme d'une enquête très sérieuse dans les coulisses du big data. « Ils ont interviewé des chercheurs, des universitaires, des hommes politiques pour les besoins d'une plongée documentée, non dénuée d'humour, au cœur de ces pratiques qui n'en finissent pas de poser question », a détaillé Le Monde en publiant en exclusivité les 30 premières pages.

MATIÈRE À DÉBAT
Section

« Dans une entreprise qui grandit, les managers doivent entretenir un esprit guerrier »

Entretien : Olivier Mathiot - Président fondateur de PriceMinister-Rakuten
« Dans une entreprise qui grandit, les managers doivent entretenir un esprit guerrier »

Pour conserver l'agilité de leurs débuts, même les start-up doivent savoir évoluer après plusieurs années d'existence. Comme pour toute entreprise, il leur est impératif d'intégrer les nouvelles technologies et de s'adapter aux usages de leurs consommateurs sans craindre de continuer à innover. Une évidence pour le président de PriceMinister-Rakuten Olivier Mathiot, dans un monde où le numérique est aujourd'hui au cœur du système.

En savoir plus...
Partager sur twitter Partager sur LinkedIn Partager sur facebook
LE MILLENNIAL DE LA SEMAINE
Section

Avec Paul Duan, baisser le chômage est simple comme un coup de clic

ImageArticle

En novembre dernier, trois mois après la publication de la loi El Khomri au Journal officiel, un petit génie français de la data faisait le tour des médias de l'Hexagone pour vanter les mérites de sa solution anti-chômage, l'application numérique gratuite bob-emploi.fr, lancée fin 2016 en partenariat avec Pôle emploi.

Né de parents qui ont fui la Chine en 1989, Paul Duan, 24 ans, a grandi à Trappes, comme Jamel Debbouze et Omar Sy. Après avoir « beaucoup cherché [sa] voie », lui n'a pas choisi la comédie mais l'informatique. Son CV universitaire en impose (La Sorbonne, Sciences Po et Berkeley), mais c'est avec son algorithme que le lauréat du Trophée Créateur-Innovateur de la diversité du Club XXIe Siècle s'est fait remarquer. Son service gratuit conseille un plan d'action - une mission par jour - en fonction du CV et des envies du demandeur d'emploi. Paul Duan veut réduire le chômage de 10 % et promet de faire économiser à l'État français plusieurs milliards d'euros. « J'ai fait l'ascenseur social grâce à la France et à l'école », explique-t-il pour justifier son envie d'épauler les initiatives solidaires et les services publics en utilisant les données du big data. « On peut se servir des algorithmes pour autre chose que pour faire du pognon pour une entreprise, assure le jeune entrepreneur. L'application Bob Emploi ne se substitue pas à Pôle emploi, elle permet à tous de s'appuyer sur les expériences d'autres chômeurs. On les écoute, on observe leurs frustrations et on peut booster les candidatures. » Créée à l'été 2014, sa startup Bayes Impact a déjà intégré le prestigieux incubateur Y Combinator à San Francisco et possède des bureaux à Lyon et à Paris. 

{POPUP_CONTENT}