S'inscrire à la newsletter hebdomadaire

Édition du vendredi 19 avril 2019

0
0
0
DECRYPTAGE
Section

En France ou dans la Silicon Valley, la blockchain répand sa bonne parole partout

ImageArticle
  • En consacrant officiellement une semaine de conférences et manifestations à la blockchain, la France annonce qu'elle veut devenir une « crypto-nation ». Dans Capital, trois associations du secteur rappellent au gouvernement la nécessité d'accepter réellement l'innovation.
  • Dans la Silicon Valley, Facebook serait en train de développer sa propre cryptomonnaie, afin notamment de permettre des transactions entre utilisateurs via WhatsApp.
  • Mais la blockchain ne doit pas se résumer aux cryptomonnaies. La technologie apporte des solutions dans beaucoup de secteurs. La raison pour laquelle, selon Forbes, elle n'a jamais été autant prisée des investisseurs.
 
   Lire l'article
PORTRAIT
Section
Nicolas Louvet, CEO de la startup Coinhouse
ImageArticleLe futur de la finance accessible aux consommateurs ? Pour incarner sa promesse de démocratisation des cryptomonnaies, la startup pionnière Coinhouse, issue d'une scission avec Ledger en 2017, peut compter sur la passion de son CEO pour le bitcoin et la blockchain.
   Lire l'article
DECRYPTAGE
Section

La blockchain, de l'imaginaire aux applications réelles

ImageArticle
Partagée, transparente, directe, la blockchain permet de supprimer le risque de falsification des données et de supprimer les intermédiations.

Mais concrètement quels sont les domaines d'applications de cette technologie ? 
   Voir la vidéo
MATIÈRE À DÉBAT
Section

« La mutation informatique des administrations fiscales propulse le fiscaliste vers de nouveaux métiers »

Entretien : Gwenaëlle Bernier - associée EY Société d'avocats
« La mutation informatique des administrations fiscales propulse le fiscaliste vers de nouveaux métiers »

En digitalisant leurs pratiques, les administrations fiscales ont obligé les entreprises à faire évoluer leurs pratiques. Les nouvelles technologies sont aussi mobilisées pour lutter contre la fraude. Les textes qui régulent la fiscalité semblent mal adaptés à l'environnement informatique actuel, alors que l'arsenal répressif pourrait paraître disproportionné par rapport aux objectifs. Dans cet univers en pleine mutation, les fiscalistes « augmentés », avec une double compétence fiscale et informatique, sont capables de développer un regard nouveau sur les enjeux et les dossiers.

   Lire l'article
{POPUP_CONTENT}