Comment les crypto-monnaies s'imposent-elles dans le paysage fiscal ?

La rédaction de Questions de transformation - 06 décembre 2018

0
0
Inscrivez-vous
à la newsletter
Comment les crypto-monnaies s'imposent-elles dans le paysage fiscal ?
Taxer la crypto-monnaie ? C'est désormais envisagé par les vingt pays les plus riches du monde. Au cours du G20 argentin, les chefs d'État invités ont présenté un texte introduisant un système de taxation des services électroniques transfrontaliers, la version finale de la réglementation devant être mise en place d'ici à 2020. « Il s'agit d'un énorme pas dans la bonne direction pour le secteur. Assurer une surveillance réglementaire et un cadre de travail sur la manière d'envisager la propriété, l'investissement et l'imposition de la catégorie d'actifs permet aux grandes entités d'évaluer sérieusement l'espace », analyse Actu Crypto. Le média spécialisé ajoute : « Alors que les marchés des crypto-monnaies sont actuellement évalués à 130 milliards de dollars, il s'agit d'un petit montant comparé aux marchés boursiers et obligataires mondiaux, évalué à des milliards de dollars. » 
Outre-Atlantique, l'État nord-américain de l'Ohio n'a pas attendu le G20 pour permettre à ses entreprises, depuis le 26 novembre, de payer officiellement leurs impôts en bitcoins. Il leur suffit pour cela de s'enregistrer sur le site OhioCrypto.com. C'est une première et elle marque un tournant dans l'acceptation des crypto-monnaies par les autorités fiscales, au moment où le bitcoin traverse une période difficile. « Cette initiative s'intègre à la volonté de cet État du Midwest de se donner une image ouverte sur les nouvelles technologies, et devrait s'ouvrir aux particuliers dans le futur. Pour cette nouvelle réglementation, l'État s'est associé avec la startup BitPay pour gérer les paiements de manière sécurisée et convertira les bitcoins en dollars au taux actuel », explique L'Usine Digitale, qui s'appuie sur un article du Wall Street Journal. Toujours aux États-Unis, la construction d'une cité blockchain est carrément dans les tuyaux. Alors que la ville de Cleveland, dans l'Ohio, a lancé la Blockland initiative le très riche avocat et PDG de l'entreprise Blockchains, Jeffrey Berns, a acheté un terrain d'environ 27 000 hectares pour y bâtir une ville intelligente et décentralisée tournée vers la blockchain, mais aussi la nanotechnologie ou l'intelligence artificielle (IA). « Elle s'étalera sur une centaine de kilomètres carrés et accueillera des infrastructures classiques telles que des logements, des commerces, un parc technologique ou encore des écoles », précise le site Cryptonaute.

Plus de contenus
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter les conditions générales d’utilisation du Site.
{POPUP_CONTENT}