Dans une aéronautique en plein boom, innovation rime avec ambition

La rédaction de Questions de transformation - 08 novembre 2018

0
0
Inscrivez-vous
à la newsletter
Dans une aéronautique en plein boom, innovation rime avec ambition
Le secteur de l'aéronautique se porte bien, merci pour lui. Toujours en progression, il continue de recruter des profils de cadres et d'ingénieurs dans un contexte économiquement fort, comme le rappelle Courrier CadresLes carnets de commandes sont pleins pour les années à venir, au point que le montant des commandes (68,2 milliards d'euros en 2017) a dépassé celui du chiffre d'affaires (64 milliards d'euros), en progression de 6 % par rapport à 2016, selon le dernier bilan du Gifas, Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales. « Forcément, cette bonne santé économique, assurée pour les années à venir, se ressent dans les recrutements, conjuguée à des départs à la retraite, en augmentation l'année dernière », commente, dans Courrier Cadres, Philippe Dujaric, directeur des affaires sociales et de la formation du groupement. En Chine, la bonne santé aéronautique s'accompagne de grosses ambitions spatiales. Le 6 novembre dernier, le pays a présenté une réplique de sa première grande station spatiale, nommée Tiangong – Palais céleste, en français –, dont l'assemblage est prévu aux alentours de 2022 et qui devrait succéder à la Station spatiale internationale (ISS). « Présenté au Salon d'aéronautique et d'aérospatiale de Zhuhai, le module principal, long de près de 17 mètres, constituera le lieu de vie et de travail », explique le Huffington Post« Tiangong sera également composée de deux modules annexes, dédiés aux expériences scientifiques. Trois astronautes pourront vivre en permanence à bord de l'engin, d'un poids total d'au moins 60 tonnes et équipé de panneaux solaires. Ils pourront effectuer des recherches en matière de science, de biologie ou de micropesanteur », ajoute le pure player.
De son côté, dans le secteur des robots volants, Amazon planche sur un système de livraison par drones plus silencieux. Après la ruche de drones et le parachute anti-crash, le géant américain a encore déposé un nouveau brevet, sur un concept de tube rétractable permettant de faciliter un moyen inédit de dépôt de colis. « Avec ce système, nul besoin d'humain pour réceptionner la commande. Celle-ci pourra même être précisément livrée à l'endroit souhaité par le destinataire. Il ne s'agira plus seulement de renseigner une adresse, mais un point précis de dépôt (le perron, le jardin...). L'endroit sera indiqué soit par un marqueur au sol détectable par le drone, soit en fournissant à ce dernier des images de l'endroit en question », détaille Usine Digitale.
Plus de contenus
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter les conditions générales d’utilisation du Site.
{POPUP_CONTENT}