L'innovation ouverte est morte, vive l'organisation ouverte

La rédaction de Questions de transformation- 26 avril 2017

0
44
Inscrivez-vous
à la newsletter
L'innovation ouverte est morte, vive l'organisation ouverte
« Si la première révolution industrielle a vu naître le concept d'entreprise - celle que l'on connaît aujourd'hui -, la synthèse créative de la troisième révolution industrielle est quant à elle en train de donner le jour à une nouvelle forme d'entreprise : l'organisation ouverte. »L'analyse est signée Albert Meige dans une chroniquepubliée sur le site Web du magazine Harvard Business Review. Pour le fondateur et DG de Presans, mais également directeur de l'Executive MBA « Leading Innovation in a Digital World » de Télécom École de Management, l'organisation ouverte comprend trois caractéristiques : elle est optimisée par le digital, met en œuvre des stratégies de plateforme et mobilise les talents à la demande.

Chez Schneider Electric, comme l'expliquait Les Echos Business le 24 avril, la nouvelle organisation est surtout décentralisée pour servir un dessein : être au plus proche du terrain et anticiper les signaux faibles. De Boston à Pékin, en passant par Paris, Francfort ou Dubaï, l'équipe dirigeante du géant des équipements électriques a pris possession du monde pour mieux se répartir les clients. C'est par exemple à Londres que s'est installé le dirigeant chargé des finances. « C'est toujours d'Asie qu'œuvrent les ressources humaines, coiffées depuis 2014 par Olivier Blum. L'Asie-Pacifique, qui représente 27 % du chiffre d'affaires total, a ainsi totalisé 43 % des embauches en 2016 », détaille également Les Echos.

Dans un monde en perpétuel changement, l'évolution est devenue une valeur intrinsèque de l'entreprise. Dans une tribunepubliée sur le site du magazine Action commerciale, Éric Dosquet, Chief Innovation Officer d'Avanade, intégrateur mondial de solutions Microsoft, énonce cinq critères indispensables à la bonne mise en œuvre des changements organisationnels : co-construire la vision, nourrir la collaboration, promouvoir la performance, s'accorder le droit à l'erreur et se réapproprier l'humain avec le nouveau paradigme « employee first ».
Plus de contenus
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter lesconditions générales d’utilisation du Site.
close
{POPUP_CONTENT}