La gestion de l'environnement innove pour assumer le défi écologique

La rédaction de Questions de transformation - 29 novembre 2018

0
0
Inscrivez-vous
à la newsletter
La gestion de l'environnement innove pour assumer le défi écologique
Le salon Pollutec (27-30 novembre), qui fête ses 40 ans, sert chaque année de révélateur des innovations et tendances de demain pour la gestion de l'environnement. Sur les 27 pavillons de cette édition 2018, qui accueille 2 200 exposants et plus de 70 000 participants, la grand-messe héberge 15 pavillons de pays et a même lancé son premier sommet international. « Élus et industriels s'y retrouvent sur fond de changements climatique et législatifs tandis que la Chine se ferme aux déchets étrangers », explique Les Echos. Le quotidien économique précise : « La France est agitée par une tourmente bouleversant le recyclage mondial : la fermeture de la Chine. Plastiques, papier-carton, textiles, etc. : en 2017, la Chine a interdit l'importation de 24 types de déchets étrangers, 16 types supplémentaires seront bannis à la fin de 2018 et 16 autres à la fin de 2019. »

Initiative collective inédite destinée à mettre en lumière les savoir-faire et compétences « made in France » du recyclage, le Club des équipementiers français du recyclage a justement été lancé à Pollutec par 18 entreprises spécialisées. « Les finalités du Club des équipementiers français du recyclage sont multiples. Elles peuvent être résumées en quatre points : développer un secteur industriel d'avenir ; créer le "Label des équipements et ingénieries français du recyclage" ; stimuler et soutenir l'innovation ; et renforcer collectivement la profession, à travers notamment des partages d'expériences, des groupes de travail, des visites de sites et des actions de promotion communes », explique Environnement Magazine.

Réduire l'impact environnemental de son activité économique est un défi pour toutes les industries, et encore plus les aéroports, qui face au développement du trafic aérien cherchent à concilier croissance et développement durable. « À l'initiative de l'Enac, l'école nationale de l'aviation civile, 200 acteurs économiques (gestionnaires d'aéroports, industriels, chercheurs, élus locaux...) se sont réunis à Toulouse pour échanger leurs bonnes pratiques. Au programme : la digitalisation, les énergies renouvelables et la piste de l'hydrogène », écrit L'Usine Nouvelle.
Plus de contenus
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter les conditions générales d’utilisation du Site.
{POPUP_CONTENT}