La réalité virtuelle (RV), des progrès et une démocratisation

La rédaction de Questions de transformation- 15 février 2017

0
44
Inscrivez-vous
à la newsletter
La réalité virtuelle (RV), des progrès et une démocratisation
La réalité virtuelle « made in France » se porte bien, merci pour elle. En collaboration avec l'agence de conseil LucidWeb, le fonds d'amorçage The Venture Reality Fund a établi un panorama des startups de réalité virtuelle en Europe. Dressé en trois catégories - développement d'applications et de contenus, plateformes et outils de conception et solutions d'infrastructure -, l'état des lieux classe l'Hexagone en deuxième position : 19 des 116 startups retenues pour la photo de groupe sont françaises. Seul le Royaume-Uni (26) fait mieux. L'Allemagne (11) complète le podium.

En Asie, la technologie confirme que sa démocratisation s'accompagne de progrès technologiques. Une équipe de l'université nationale de Singapour est en train de développer l'intégration sensorielle de l'atmosphère dans l'expérience de réalité virtuelle. En complétant l'immersion visuelle et sonore par deux accessoires à placer sur l'arrière du casque et sur le cou, le projet "Ambiotherm" invite le climat dans la RV.

Quid de ces avancées dans l'industrie de la santé, qui multiplie son offre de services digitaux ? Sur le site de Forbes, un développeur d'applications mobiles de RV pour ThinkMobiles assure que la technologie s'est déjà fait une place dans le secteur. « Il existe aujourd'hui en développement des applications qui servent de distraction aux procédures médicales qui engendrent des souffrances. Elles servent à remplacer les anesthésies. » Employé par l'Institut de la technologie créative moderne, le professeur Albert Rizzo explique, lui, que la RV peut déjà soigner les troubles de stress post-traumatique, calmer les phobies et aider la chirurgie robotique.
Plus de contenus

Olivier Macard

associé EY, en charge du secteur Distribution et Consommation pour la France
Entre euphorie et agonie, la distribution contrainte à une mue brutale
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter lesconditions générales d’utilisation du Site.
close
{POPUP_CONTENT}