La voiture autonome trace sa route et inspire

La rédaction de Questions de transformation- 15 mars 2017

0
44
Inscrivez-vous
à la newsletter
La voiture autonome trace sa route et inspire
En plein Salon mondial de l'automobile, le rachat par Intel de Mobileye, société israélienne spécialisée dans les systèmes anticollision, pour 14 milliards d'euros confirme l'emballement du marché de la conduite assistée et autonome. Pendant dix jours à Genève, il a attesté ses progrès technologiques. Pour sa première participation au Salon, Airbus a présenté un projet digne d'un film de science-fiction : le croisement d'une automobile volante, d'un drone et d'un taxi autonome. « PopUp », c'est le nom du véhicule, est censé circuler à la fois au sol et dans les airs. Avec lui, pas besoin de conducteur puisque c'est une application d'intelligence artificielle qui choisira la meilleure façon d'atteindre la destination des passagers (deux au maximum).

L'intelligence technologique de l'automobile du futur concerne aussi les pneus. Avec son innovation IntelliGrip Urban, présentée à Genève, Goodyear fait la démonstration des avancées du pneu de demain : il sera capable, grâce à des puces électroniques implantées directement dans le caoutchouc, de communiquer sur son état d'usure, sur la présence de coupures ou le risque d'éclatement. IntelliGrip Urban pourra aussi informer directement de l'état de la route par l'analyse de l'adhérence, et signaler la présence d'eau, de neige, d'huile ou de verglas, afin d'optimiser la conduite.

Aux États-Unis, des chercheurs de trois universités, dont le prestigieux MIT, reprennent les fondements de la voiture autonome pour développer un nouveau concept : le fauteuil roulant qui, grâce aux capteurs, se déplace tout seul en évitant les obstacles et en ajustant sa vitesse. « Nous pouvons emprunter beaucoup de choses qui existent déjà chez les robots autonomes et mobiles pour augmenter et non pas remplacer l'être humain qui nécessite ce service », explique un professeur de l'université de Northwestern.

Plus de contenus
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter lesconditions générales d’utilisation du Site.
close
{POPUP_CONTENT}