Le nouveau défi des RH : le bonheur en entreprise

0
0
Inscrivez-vous
à la newsletter
Le nouveau défi des RH : le bonheur en entreprise
« Que font les 10 millions de malades ? Vivre et travailler avec une maladie chronique*. » Le titre du grand lauréat du Prix du livre RH résume l'un des défis majeurs que pose la transformation aux entreprises : optimisation de l'organisation du travail, individualisation des parcours professionnels, accroissement de la collaborativité au sein de l'entreprise, satisfaction des collaborateurs. Entre autres... Créé par Syntec Recrutement en partenariat avec Le Monde et Sciences Po, depuis 2000, ce concours annuel récompense l'ouvrage le plus pertinent pour faire avancer la réflexion sur le management et améliorer les pratiques en entreprise. Le bilan de cette cuvée 2017 est parfaitement résumé par Le Monde : « Il est urgent de "dire" le travail : l'identifier, le décrire, le reconnaître, perdu au milieu des algorithmes, des indicateurs instaurés par le management, et des robots déjà bien implantés sur les sites industriels. »

Pour Les Echos, la transformation digitale offre de multiples opportunités aux DRH qui font le choix de s'approprier ces nouvelles solutions. « La transformation digitale des ressources humaines est un phénomène incontournable pour les entreprises. Bien anticipée et mise en œuvre de manière pragmatique, elle offre des solutions à l'ensemble des problématiques RH, en alliant flexibilité et individualisation pour les collaborateurs, et optimisation de la productivité de la société dans son ensemble », écrit le quotidien économique.

C'est dans ce contexte de digitalisation forcée, avec le développement d'un écosystème de startups qui imprègnent leur culture dans les grandes entreprises, qu'est apparu un nouveau poste, à la frontière entre fonctions RH, communication interne et marketing : le Chief Happiness Officer. À quoi servent vraiment ces nouveaux responsables du bonheur en entreprise ? Challenges pose la question. « Confrontés à la nécessité de rendre leurs organisations plus agiles et leur marque employeur plus attractive auprès des jeunes générations, de plus en plus de grands groupes adopteraient ces managers du bonheur depuis deux ans environ. "80 % des entreprises du CAC 40 s'y intéressent actuellement", affirme même Catherine Testa, cofondatrice du club des CHO », expose Challenges dans son enquête. Mais attention, le phénomène CHO est à pondérer, à en croire Cédric Gérard, le directeur marketing du site de recherche d'emploi Monster : « On n'assiste clairement pas à un tsunami. Depuis juin 2015, nous avons recensé une trentaine d'offres d'emploi sur ce type de postes. Côté candidats, le nombre de recherches n'est pas non plus énorme, même si on constate une accélération sur le premier semestre 2017 avec 276 recherches sur ce poste contre 123 pour le semestre précédent. Ça reste quand même peanuts ! »


* Par Dominique Lhuilier et Anne-Marie Waser, éd. Erès, 340 p. 18 €
Plus de contenus
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter lesconditions générales d’utilisation du Site.
close
{POPUP_CONTENT}