Pour continuer de nous gagner, la montagne réinvente son offre

La rédaction de Questions de transformation - 20 décembre 2018

0
0
Pour continuer de nous gagner, la montagne réinvente son offre
Le ski est-il déjà condamné à devenir un loisir de luxe sommé de se réinventer pour répondre au défi que lui imposera bientôt le changement climatique ? À la fin du siècle, la neige ne tombera plus guère en dessous de 1 800 mètres d'altitude avec l'augmentation des températures. « Et l'industrie s'inquiète d'un autre phénomène : le nombre de personnes pratiquant le ski a atteint son pic dans le monde riche », précise Challenges, pour qui le business de l'or blanc touche à sa fin. « Depuis les débuts de la révolution industrielle, les émissions de gaz à effet de serre ont fait grimper la température mondiale de 1° en moyenne. Mais dans les Alpes, le plus grand domaine skiable du monde, l'augmentation a été d'environ 2°. Cela a de fortes conséquences sur l'industrie des sports d'hiver », explique le magazine économique. D'ores et déjà, face à la concurrence internationale en matière de sports d'hiver, les professionnels français de la montagne doivent batailler pour rester attractifs. Une des clés est de stimuler la fréquentation estivale. Le Syndicat national des moniteurs du ski français a ainsi décidé de lancer sa place de marché, mon-sejour-en-montagne.com, qui propose une offre large de services et permet même de construire un forfait complet. « Signe d'une mobilisation générale, la plateforme a également vocation à proposer une offre pour l'été, et ce dès 2019. Les comités départementaux de tourisme, les offices de tourisme et Club Med, qui pousse la destination montagne hiver comme été, sont notamment demandeurs. L'exploitant de villages de vacances recherche notamment du personnel qualifié pour accompagner sa clientèle en randonnée ou en balade à vélo », développe Les Echos .

Dans ce contexte concurrentiel et de réinvention, innover pour proposer une meilleure expérience client est primordial. Susciter l'envie et favoriser l'acte d'achat chez le consommateur, c'est ce que font les startups présentes à la troisième édition du salon Digital x Outdoor, qui s'est tenu le mois dernier en France. « Achats plus engagés, baisse du volume d'achat, magasins plus sensoriels, persistance du discount, recommandation sociale de plus en plus forte et boom du "phygital", mix entre l'expérience physique et digitale : voici ce qu'il fallait retenir des grandes tendances du moment, selon les experts du digital et des sports de plein air présents, comme Salomon, WL Gore ou l'agence Switch », résume L'Usine Digitale.

{POPUP_CONTENT}