Benjamin Carlier, le sport dans les veines

La rédaction de Questions de transformation- 31 mai 2019

0
0
1
0
Inscrivez-vous
à la newsletter
Benjamin Carlier, le sport dans les veines
« Le fil conducteur qui m'a toujours motivé et a nourri mes orientations professionnelles, c'est le sport. »  Entre Benjamin Carlier et le sport, ce n'est plus une histoire d'amour, mais une idylle. Un coup de foudre, même. « Quand j'étais petit, je voulais être journaliste sportif et m'entraînais à commenter les matches devant la télévision. Adolescent, j'ai pratiqué beaucoup de sports différents et plus tard, à Science Po Aix-en-Provence, j'ai présidé le bureau des sports puis entraîné mon équipe de rugby », raconte le directeur associé d'Olbia Conseil, en charge de développer l'offre « Innovation, Startups et Digital » au service des institutions sportives, des collectivités locales et des entreprises.

Fondateur et directeur du Tremplin, une plateforme d'innovation pour le sport créée par Paris & Co, le diplômé en management des organisations sportives a dû accepter de laisser la main en 2017 après avoir décidé de suivre sa femme, à Montpellier. Pendant six mois, il a fait les allers-retours entre Paris et l'Hérault, avant de se mettre à son compte et « d'aller chercher mes propres missions ». Il prend alors contact avec deux amis, fondateurs et associés d'Olbia Conseil qui accompagne les acteurs du sport dans la conception et la réalisation de projets structurants. Il le sait, l'industrie du sport « évolue rapidement et cette mutation s'accélère depuis plusieurs années ». Il développe : « Objets connectés, applications, nouveaux matériaux favorisent de toute façon la pratique du sport, un élément essentiel de notre société tant son impact sur la santé et sur le vivre ensemble est important. » Parole de président de la Commission innovation de la filière économique du ministère des Sports !
Plus de contenus
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter lesconditions générales d’utilisation du Site.
close
{POPUP_CONTENT}