Daisy Tarrier veut redonner à la forêt ce qu’elle nous donne

La rédaction de Questions de transformation - 02 septembre 2019

0
0
Inscrivez-vous
à la newsletter
Daisy Tarrier veut redonner à la forêt ce qu’elle nous donne
Le changement climatique, il y a ceux qui en parlent et ceux qui le subissent déjà au quotidien, comme les 136 familles de Bartola, aux confins du sud nicaraguayen. Il y a aussi ceux qui se battent pour ces victimes collatérales de dérèglements globaux qui échappent à leur contrôle. « En travaillant avec cette communauté, on n'a pas besoin de faire des discours sur l'environnement et le réchauffement climatique. Ils veulent préserver leur forêt pour survivre, tout simplement. Ils souffrent de la chaleur, leurs animaux aussi, ils manquent d'eau. Pour eux, l'urgence c'est maintenant », résume Daisy Tarrier, fondatrice de l'ONG Envol Vert, lancée en 2011 pour travailler à la reforestation et au développement économique de régions d'Amérique latine en zone tropicale. Après 8 ans chez WWF France comme responsable du développement des partenariats stratégiques, « j'avais vraiment besoin de retourner sur le terrain, de revenir aux sources des raisons pour lesquelles je faisais ce travail. J'ai demandé un congé sabbatique et suis partie pour cette mission de volontariat sur la certification forestière au WWF-Pérou », raconte-t-elle.

Titulaire d'une formation en agroécologie et gestion de conflit autour des ressources et écosystèmes tropicaux à SupAgro Montpellier, c'est dans la forêt qu'elle s'est rendue compte de « l'ampleur des dégâts provoqués par les populations indigènes sur leur environnement, sans s'en rendre compte. L'élevage bovin notamment, constitue la cause majeure de cette déforestation. Ceux qui prennent la mesure de la situation essayent de replanter et de sensibiliser avec leurs faibles moyens. Leur engagement m'a touchée, j'ai eu envie de les aider ». Diplômée d'un DESS en information et communication des organisations à l'ISIC, Bordeaux 3, celle pour qui « la forêt nous rend des services, rendons-le lui » a longuement étudié la question des liens entre l'entreprise et la biodiversité. Lauréate du prix Terre de Femmes 2015 de la Fondation Yves Rocher, elle a également participé à la publication de l'ouvrage de WWF « Les entreprises face à la perte de biodiversité » et donne des cours sur les relations ONG et entreprise à des masters en développement durable et dans des écoles d'ingénieurs.

Plus de contenus

Julien Vidal

Fondateur du projet associatif « Ça commence par moi » (CCPM)
Julien Vidal nous rappelle que tout commence aussi par nous
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter les conditions générales d’utilisation du Site.
{POPUP_CONTENT}