Frédéric Guilleux pouponne la cleantech made in France

La rédaction de Questions de transformation - 05 avril 2019

0
0
Inscrivez-vous
à la newsletter
Frédéric Guilleux pouponne la cleantech made in France
Quatre « Innovation awards », trois « Climate change innovator awards » et un « Best of innovation award » : la cuvée CES 2019 a installé le technopôle de l'Arbois, à Aix-en-Provence, dans le club des parangons de l'excellence française dans les secteurs de l'éco-industrie et de l'innovation à impact environnemental. Premier technopôle de France dédié à l'environnement sur les 49 que compte le pays, Cleantech n'a pourtant ouvert sa pépinière d'entreprises du secteur des technologies propres que depuis fin 2016. « On reste à taille humaine, on offre un cadre familial. Cette relation amicale que l'on a tissée, c'est notre force », argumente Frédéric Guilleux, son directeur, pour expliquer la réussite de sa pépinière.

Ancien chef du service du développement du technopôle, ce trentenaire passionné par l'entrepreneuriat est revenu de Las Vegas avec l'exaltation du capitaine convaincu de tenir le bon cap. « On accompagne des porteurs de projets au démarrage, c'est là que l'on a le plus d'impact. On aide ces jeunes pousses à ne pas pousser de travers. Quand elles quitteront la pépinière pour continuer leur parcours résidentiel dans l'un des sept hôtels d'entreprises, elles garderont cet ADN, cette filiation, cette cohésion. Avec cette pépinière, on recrée une nouvelle solidarité entre les Technopolitains, c'est un projet unique », développe-t-il dans La Provence. Sa mission est aussi claire que son phrasé : optimiser les conditions de démarrage et de développement futur des projets portant sur les domaines de l'eau, de l'énergie, de la gestion des risques, de la valorisation des déchets, de la chimie verte, de l'écoconstruction, de la surveillance environnementale. « On contribue à l'attractivité du territoire. Cette année, on a traité 58 demandes d'implantation et 13 se sont concrétisées. D'autres prennent de l'essor. Une (Novadem) vient de passer le cap du deuxième million d'euros de chiffre d'affaires et deux autres (Qista et Ispira) le million. »
Plus de contenus

Emmanuelle Quilès

présidente-directrice générale de Janssen France (groupe Johnson & Johnson)
« Dans l’industrie pharmaceutique, l’innovation sauve des vies ! »
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter les conditions générales d’utilisation du Site.
{POPUP_CONTENT}