Laurent Clementz, le sinophone chasseur de talents

La rédaction de Questions de transformation - 12 juillet 2019

0
0
Inscrivez-vous
à la newsletter
Laurent Clementz, le sinophone chasseur de talents
Changer de ville, c'est aussi parfois changer de vie. Il y a sept ans, Laurent Clementz décide de quitter la région parisienne et une passion, le recrutement, pour en assouvir une autre en s'installant à La Rochelle, pour créer un site spécialisé dans le recrutement de travailleurs bilingues parlant couramment le chinois. Après quelques mois de repos volontaire, ce père de deux enfants nés en Chine se lance dans un master en chinois commerce international. C'est lors de son stage de fin d'étude que naît l'idée de 88JOBS. « Six mois plus tard, je suis rejoint par deux cofondateurs et la startup voit le jour. Depuis le premier jour, elle me permet d'allier mes deux passions », confie l'ancien directeur opérationnel d'Ayming.

Plateforme digitale permettant le recrutement par les entreprises françaises de salariés sinophones à la double culture, 88JOBS a connu un développement rapide. Deux ans après sa création, la startup de La Rochelle présente à Paris et à Londres lève 400 000 euros, avant d'être récompensée par le French Tech Tour China de la BPI et Business France. Deux filiales à Hong Kong et Shanghai plus tard, 88JOBS affiche la santé d'une entreprise leader en France et sans réelle concurrence directe en Europe, hormis l'allemand SinoJobs : 12 salariés, 1 million de chiffre d'affaires, 350 clients – « en Chine, nous travaillons notamment avec Decathlon, Lagardère mais aussi avec des grands groupes de luxe comme Kenzo »  et un catalogue de 61 000 candidats qualifiés. Pour ambitionner de s'étendre rapidement dans d'autres pays en Europe, Laurent Clementz joue la carte de l'innovation : « Nous investissons beaucoup dans la plateforme, dans la vidéo afin de faciliter les entretiens à distance, et dans des technologies propres. Nous avons par exemple développé un chatbot trilingue et un "CV Builder" qui permet de facilement réaliser son curriculum vitae. » Si le chiffre 8 est considéré comme porte-bonheur en Chine, il doit vraiment l'être aussi un peu en France.

Plus de contenus

Mathieu Nebra

co-fondateur et CPO d'OpenClassrooms
Mathieu Nebra, l’éducation pour tous
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter les conditions générales d’utilisation du Site.
{POPUP_CONTENT}