Tram Trinh, la technologie au service de la prévention médicale

La rédaction de Questions de transformation - 07 juin 2019

0
1
Inscrivez-vous
à la newsletter
Tram Trinh, la technologie au service de la prévention médicale
Mieux vaut prévenir que guérir. Le futur de la santé passe par le respect de ce vieux dicton, Tram Trinh en est persuadée. Pour cette ancienne auditrice EY, au Vietnam puis à Paris (1995-1997), cette prévention sera possible à grande échelle grâce aux technologies d'e-santé. C'est sur cette conviction intime que l'ex-directrice du Marketing Services EMEA de Johnson & Johnson a fondé la société de conseil Vitanlink début 2013. « Après avoir passé 20 ans dans l'industrie médicale en tant que salariée-cadre dirigeante, je me suis aperçue que même avec une bonne stratégie et une exécution exemplaire sur le terrain, ce sont la compréhension et la proximité opérationnelle avec l'écosystème local qui font la différence. J'ai fondé Vitanlink pour créer une passerelle entre des sociétés déjà implantées, des équipes et des technologies à fort potentiel, notamment dans le domaine du logiciel ou de l'intelligence artificielle, et ainsi faire émerger de nouvelles solutions de santé pour la prévention », explique-t-elle. Diplômée MBA de la prestigieuse Université McGill, à Montréal, celle qui avec l'audit a appris « à savoir questionner et être à l'écoute, à pousser jusqu'à la plus grande exhaustivité et à garder un scepticisme de rigueur », accompagne également des sociétés créées depuis plus de cinq ans dans le domaine de la MedTech. Leur point commun ? Elles proposent des solutions de diagnostic précoce et de suivi. « Dans ce cas, mon rôle est d'ouvrir notre réseau global, d'identifier, de cultiver et de concrétiser des alliances et des partenariats clés avec les industries qui ont la capacité d'en assurer la commercialisation ou le codéveloppement », précise-t-elle.

Également fondatrice de la startup dquant, qui met l'intelligence artificielle au service de la prédiction analytique financière, cette passionnée de Bach croit dans les entreprises qui ont l'ambition d'avoir un impact global. « C'est dans la santé, la finance, le transport et la distribution que les bénéfices de la transformation digitale et de l'IA se verront le plus rapidement, car c'est là qu'il existe le plus de données », assure-t-elle. Dans la santé, elle est convaincue que les serveurs puissants et les capacités de calcul viendront accélérer les avancées pour le diagnostic et les traitements médicaux associés : « Ils aideront les mathématiciens et les médecins à trouver de nouvelles molécules, accélérer la compréhension des maladies grâce à la mise en commun des données transmises par les hôpitaux et les patients. »
Plus de contenus
Plus de contenus
S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Vos données personnelles sont uniquement utilisées pour vous envoyer la newsletter EY « La question de la semaine ». Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le moyen de désabonnement indiqué dans la newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, veuillez consulter les conditions générales d’utilisation du Site.
{POPUP_CONTENT}